Log In Log In
When
Tuesday November 22, 2022 06:00 pm - 07:00 pm
Location
Online

ANTONIN ARTAUD Parlons Histoire: Des Artistes à l'Asile

Des Artistes à l'Asile

De l’art à la folie, il n’y a parfois qu’un pas... Dans ce cycle de la série Parlons Histoire, Eric Simonis nous invite à découvrir les vies tourmentées de quatre artistes français de génie. Qu’ils soient peintres, sculpteurs ou comédiens, leurs talents singuliers ont pour source les profondeurs insondables de l’âme. L’amour, le mysticisme et les douleurs enfouies sont des détonateurs puissants qui font voler en éclat la raison ! Poussés à l’extrême, ils débouchent sur des lointains mystérieux. Chercher à comprendre ces artistes serait vain; il nous suffit simplement de les aimer...

*** WHAT YOU NEED TO KNOW ***

  • Frequency : Monthly 
  • Time : 6:00 pm 
  • Duration : 1 hour 
  • Location : Online (Zoom) 
  • Language : French  
  • Fee : $10 for non members / $8 for Alliance Française members 


*** October SESSION ***

ANTONIN ARTAUD (1896-1948)

Enfant choyé d’une famille aisée, Antonin Artaud voit le jour en 1896. Dès l’enfance, il est atteint de méningite et des douleurs chroniques vont l’accompagner toute sa vie.

Jeune poète contrarié, il souhaite devenir comédien et dessinateur. Il fréquente alors le milieu surréaliste parisien et se met à écrire des scénarii de films. Il fait quelques apparitions sur des scènes de théâtre puis fonde sa propre compagnie.

Génie tourmenté, doué d’un magnétisme exceptionnel, il invente le concept du “Théâtre de la Cruauté”. Pour Artaud un acteur doit brûler sur les planches comme un supplicié sur le bûcher ! Il souhaite redonner une puissance sacrée au théâtre et envoûter l’auditoire. Ce concept sera hélas rejeté par la critique...

Il se lance aussi dans le cinéma en tant qu’acteur, rencontre les metteurs en scène Abel Gance puis Claude-Autant-Larat. Il continue à écrire, mais un seul de ses scenarii sera adapté à l’écran...

Peu à peu, la maladie le rattrape... Pris de crises mystiques, il fait de nombreux passages dans des hôpitaux psychiatriques. En 1936, il visite le Mexique, rencontre la tribu des Tarahumaras et en revient dément. Il est alors interné pendant neuf ans. Il sort de l’asile en 1946, physiquement dégradé. Pourtant il remonte sur le planches un an plus tard. Magistral, il fait sensation et gagne le cœur du public. Il participe également à des enregistrements radiophoniques, revendique sa folie et rejette le conformisme ambient !

Souvent incompris, il s’éteint en 1948 à l’âge de 54 ans. On redécouvre alors le grand poète qu’il fut. Quant à ses théories décriées sur la mise en scène, elles sont considérées aujourd’hui comme les bases du théâtre contemporain...


*** NOT A MEMBER YET ? ***

Create your membership and join the AF members team !


Image: /media/marketing_events/322/artistes-à-lasile-.png

Sorry, you've missed the RSVP deadline for this event.